Cités millénaires est une exposition actuellement présentée à l’Institut du monde arabe, qui propose de faire revivre la splendeur de quatre villes symboles du monde arabe, principalement à l’aide des nouvelles technologie.

Affiche de l'exposition Cités millénairesL’exposition débute sobrement, avec une entrée présentant seulement une carte géante, qui nous situe les quatre sites présentés : Alep, Mossoul, Palmyre et Leptis Magna. La salle suivante est une véritable plongée dans le Mossoul actuel. Un pan de mur entier est dédié à la projection d’une vidéo qui nous présente Mossoul d’en haut, réalisée avec des procédés techniques complexes, qui donnent un rendu 3D impressionnant. Les zooms sur certains monuments en particulier nous permettent de voir l’étendue des destructions, et de visualiser à quoi ressemblaient ces monuments avant. On y découvre ensuite Alep, puis Palmyre et Leptis Magna. Des interviews vidéos permettent de mieux comprendre les événements récents : on y trouve les témoignages de militaires, conservateurs de musée, photographes ou civils. Sans se pencher sur les épisodes de combats ou de violences, ces petits bouts de vie nous donnent des aperçus d’une résilience incroyable, d’un optimisme et d’un espoir bien éloignés de ce que l’on peut régulièrement voir sur des médias plus traditionnels. Enfin, loin de s’apitoyer sur le sort de ces monuments, de ces sites archéologiques, les professionnels des lieux nous rappellent que l’histoire évolue, et que ces destructions, bien que terribles et malheureuses, en font pleinement partie. Palmyre en est le témoignage le plus représentatif : sans destructions et occupations, certaines découvertes n’auraient jamais été réalisées (fondations d’un ancien temple sous celui de Bêl, lamassu monumentaux dans un souterrain …).

La visite, loin de sombrer dans le pathos souvent propre à de tels événements, nous fait découvrir autrement les conséquences d’un conflit comme celui-ci. Les nouvelles technologies en sont le fil  conducteur, et la fin de la visite est le point d’orgue de ces découvertes. Munis d’un casque de réalité virtuelle, nous avons alors l’opportunité de nous promener dans différents sites.

En bref, une exposition à faire, si vous avez l’occasion. Amateurs de vieilles pierres, elle ne propose aucun mobilier archéologique, mais son approche résolument moderne en met pourtant plein la vue.

Moréna LECOINTE

Cités millénaires,à l’Institut du monde arabe
du 10 octobre 2018 au 10 février 2019

Horaires :
Mardi, vendredi : 10h-18h
Samedi, dimanche et jours fériés : 10h-19h
Fermé le lundi

Tarifs : 12 euros tarif plein / 6 euros tarif réduit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.